Tourner-à-droite cycliste au feu rouge

Nouvelles règles de circulation dès le 1er janvier 2021


En mai 2020, le Conseil fédéral a édicté de nouvelles dispositions qui entreront en vigueur début janvier.

Selon la nouvelle loi, les cyclistes auront maintenant la possibilité d’obliquer à droite au feu rouge aux carrefours équipés du panneau ad hoc, sous réserve de céder la priorité aux autres usagers pour qui le feu est vert.  

Suite un à un essai pilote de trois ans à Bâle convaincant*, le Conseil fédéral a décidé en mai 2020 d’introduire l’autorisation d’obliquer à droite au feu rouge pour les vélos. À cette fin, un nouveau panneau de signalisation a été introduit dans l'Ordonnance sur la signalisation routière (OSR), permettant aux cyclistes de réaliser cette manœuvre. Avec ce signal, le feu rouge devient un « Cédez le passage ». Cette règle ne s'applique qu’aux feux où cette plaque complémentaire est montée.

Une attention particulière devra être donnée aux piéton.ne.s, celles et ceux qui traversent la route devant le cycliste arrêté et aussi les piéton.ne.s traversant la voie vers laquelle il est autorisé de tourner à droite.

Les carrefours à feu éligibles pour cette mesure doivent remplir plusieurs critères inscrits dans la loi sur recommandation du Bureau de Prévention des Accidents. Ils doivent être équipés d’un SAS vélo et d’une bande cyclable d’approche du carrefour. La bande cyclable n’est pas obligatoire dans plusieurs cas, notamment si la voie de circulation présente une largeur suffisante ou si les autres véhicules ne sont pas autorisés à obliquer à droite. Ces exceptions sont sujettes à une marge d’interprétation (et donc, de négociation…) laissée aux autorités cantonales. 

A Genève, ces dernières ont été proactives et préparent la mise en place depuis de nombreux mois, en concertation avec PRO VELO Genève. Ainsi la signalisation sera déployée dès l’entrée en vigueur légale, soit en janvier 2021. La mise en place aura lieu en plusieurs phases, à commencer par 100 carrefours. (Nos voisin.e.s cyclistes d’autres cantons n’auront pas tou.te.s cette chance, nous informent les autres associations régionales!). 

Dans un deuxième temps, la mesure sera étendue à d’autres carrefours nécessitants des modifications légères pour correspondre aux critères légaux ou sécuritaires définis par le canton. Pour des emplacements nécessitant des modifications constructibles, soumises à autorisation, il faudra patienter, vous l’aurez compris. 


Bâle-Ville : Le projet pilote (2013-2018) était concluant et exemplaires à plusieurs niveaux
Image : Office de la mobilité du canton de Bâle-Ville


Une campagne d'information et de sensibilisation est en préparation avec nos partenaires : Etat de Genève, Mobilité piétonne, Handicap Architecture Urbanisme et TCS Genève. L'objectif est d'inviter au respect des règles de priorité, en particulier à l'égard des piéton.ne.s.

En effet, si le projet pilote de Bâle était concluant et exemplaire à plusieurs niveaux (pas d’augmentation d’accidents, infime proportion de conflits cyclistes-piétons (0.5%), trafic automobile fluidifié), il est important que ces nouvelles mesures, bénéfiques aux cyclistes, soient respectées au maximum à Genève également.

  

Nous comptons sur votre cyclo-civilité ! 

Plus d'informations :