Cyclistes frontaliers et douanes volantes

Grand Genève

A situation exceptionnelle, démarches et solutions exceptionnelles. Face à la crise sanitaire à répétitions de nouveau fulgurante, les deux hauts cadres des douanes françaises et suisses chargés du Grand Genève resp. de l'Arc lémanique (en poste à Annecy et à Genève-Cointrin) ont accepté il y a peu, avec diligence et bienveillance, de «parler vélo» avec les tenants locaux de la mobilité douce, rassemblés au sein du collectif inter-associatif franco-suisse CICLABLE :

ATE Vaud
ATE Genève
En Ville à Vélo-Annemasse
PRO VELO Genève
APiCy du Pays de Gex
AERE-Reignier-Esery
Salève Vivant-Collonges-sous-Salève
et al.

Voie verte CEVA frontière FR-CH barricadée en mars 2020
Crédit : Julien Renggli

Objectif premier, à court terme : cerner de concert et avec précision les marges de manœuvre pour laisser circuler les vélos librement, sans barrières douanières, dans le respect aisé des gestes barrières - distanciation en tête - qu'offre la bicyclette, par ailleurs propre, silencieuse, salubre. Avantageuse à tous points de vue.

Relu et amendé l'autre jour par les autorités douanières des deux pays, le compte rendu des échanges DOUANES-CICLABLE vient d'être divulgué (1) et fait désormais l'objet de la discussion publique franco-genevoise (2), de fait bien au-delà des conséquences du coronavirus, notamment sous l'angle du rôle accru des contrôles dits aléatoires (douane volante) en ce XXIe siècle.

Peter LOOSLI, Ferney-Voltaire (France), représentant de l'APiCy du Pays de Gex au sein du collectif franco-suisse CICLABLE
https://peterloosli.blog.tdg.ch/

(1) Récit de la rencontre DOUANES-CICLABLE, sur le site de l'Association des Piétons et Cyclistes du Pays de Gex (APiCy), voir sous :

https://www.apicy.fr/lienarticle/4498

(2) «Comment les associations vélo bâtissent le Grand Genève», dans : Le Dauphiné libéré, vendredi 13 novembre 2020, en page «Genève et la Suisse voisine», voir image ci-après et sous :

https://www.ledauphine.com/culture-loisirs/2020/11/12/inedit-comment-les-associations-velo-batissent-le-grand-geneve