Vélo & Santé : le vélo comme réplique à bien des maux

Le vélo est une des activités physiques les mieux adaptées du fait qu’elle peut facilement s’incorporer dans la vie de tous les jours, qu’elle peut être pratiquée à différentes intensités et qu’elle a de nombreux effets bénéfiques pour vous même et votre entourage.

En collaboration avec les Hôpitaux Universitaires de Genève, PRO VELO Genève répond à 5 questions courantes de la thématique Santé. 

Vous vous préoccupez de votre santé, de votre moral, de votre bien-être?

Le vélo pourrait être une option très intéressante pour vous! En agissant sur le système cardiovasculaire, il divise par quatre vos risques d’infarctus du myocarde et diminue de 39% les risques de crises cardiaques, cancers du sein et du côlon ainsi que de l’obésité, causes principales de morts prématurées dans la population. Il protège également de l’hypertension, des accidents ischémiques cérébraux et du diabète. De plus, la répartition du poids sur le vélo étant optimale, il épargne vos articulations en comparaison à d’autres activités comme la marche ou la course à pied. Ainsi le vélo est un moyen simple de contrôler son poids et son cholestérol. Et tout cela en améliorant votre moral! En effet, il a été démontré que la pratique du vélo diminue les effets du stress, la sensation de fatigue ainsi que la susceptibilité à la dépression.

 

Vous avez un problème de santé comme l’hypertension, le diabète, un surpoids, l’asthme?

Le vélo n’est pas une contre-indication pour vous! Au contraire il pourrait même contribuer à un meilleur contrôle de votre maladie voire une diminution de vos besoins en médicaments. Parlez-en à votre médecin!

 

Vous vous pensez que cela est contraignant?

Moins qu’un autre sport! D’après les études, il suffit de peu pour améliorer votre condition physique. Les effets bénéfiques pour la santé sont visibles rapidement (dès la 6ème semaine ) et ne demandent qu’un léger essoufflement (60%-70% de la fréquence cardiaque maximale, ce qui équivaut à 4-7 Kcal/min ). En vous rendant au travail à vélo, vous n’avez pas besoin de trouver du temps supplémentaire dans votre journée pour une autre activité physique. Et vous gagnez même du temps, en effet 45% des trajets font moins de 3 km et sont donc facilement réalisables à vélo en vous évitant de rester coincé dans les embouteillages. Vous pratiquerez ainsi de l’activité physique pendant 30 minutes 5 fois par semaine! Mieux que le fitness… Et plus économique!

 

Vous pensez aux risques liés à la pratique du vélo?

Avec un vélo bien adapté et une bonne position, la survenue d’effets secondaires, tels que les douleurs de dos ou des genoux, est facilement évitable. Quant aux accidents, on recense 1 décès tous les 33 millions de km. Il faudrait donc à un cycliste moyen 21000 ans pour parcourir cette distance ou 21000 cyclistes pourraient se déplacer en vélo pendant un an avant que l’un d’entre eux ne soit tué. En Suisse, cela correspond à 40 décès par année dont 1/3 pourrait être prévenus par le port d’un casque. Ce qui en fait le moyen de transport le plus sûr. Les bénéfices obtenus par la pratique régulière du vélo dépassent largement les risques qui y sont associés d’un facteur 20 contre 1. A Genève, de nombreux itinéraires sont sûrs pour les cyclistes. Il existe même des cartes afin de choisir votre itinéraire en fonction des aménagements. De plus, les cyclistes s’organisent pour exiger d’augmenter les parcours sécurisés et séparés des automobiles. Et mobilisons-nous: plus nous serons nombreux à nous rendre à vélo au travail, plus les routes seront sûres pour les cyclistes. Et tout cela en respectant notre planète!

 

Et en ce qui concerne l’inhalation de polluants?

La tendance est de croire qu’un cycliste en effort inhale plus de polluants qu’un automobiliste. Or de nombreuses études montrent que c’est faux. Même si l’activité physique augmente la profondeur de la respiration, le vélo permet d’être exposé à la pollution moins longtemps et moins intensément que les automobilistes. Surtout en choisissant des itinéraires qui évitent des grands axes. De plus, en prenant votre vélo pour aller au travail ou pour de courts déplacements, vous améliorez la qualité de l’air de votre ville. C’est encore mieux si vous sensibilisez votre entourage à faire de même!

 

→ Télécharger cette édition au format PDF